Alphonse Rey

Aquarelliste

Madiana Delaye-Lastrajoli*


 

Les philatélistes reconnaîtront aisément ce fameux timbre faisant partie d'une série émise à partir de 1926 à l'occasion du centenaire de la conquête de l'Algérie.

Il s'agissait de la reproduction d'une aquarelle, représentant la moquée Sidi Abd-Er -Rahmane, du peintre Alphonse Rey. Né en 1865 à Avignon et décédé à Nice en 1938, celui-ci est venu en Algérie aux environs de 1890 comme employé de la Cie PLM (Paris-Lyon-Méditerranée) à Alger.

Encouragé par le peintre Eugène Deshayes qui remarque ses œuvres, il va se consacrer finalement à son art, et part en 1900 pour Martigues.
 

Fidèle à l'Algérie

Là, il se perfectionne auprès de Ziem, Gagliardini et Sembach.

Il devient conservateur du musée Ziem, à Martigues, mais reste un fidèle de l'Algérie où il continue à peindre et à exposer ses aquarelles, prises dans tout le pays.

Son fils Claude, ami de notre adhérent Louis Salemme, adh. 78, dit que, parmi les cadeaux de mariage à Alger, figuraient souvent des aquarelles de son père.

Son épouse, Marguerite Rey-Lobin, également très bonne aquarelliste, a fait partie de ses nombreux voyages en Algérie et y a souvent exposé avec son époux. lecteurs jugeront, d'après la reproduction ci-dessus, de la délicatesse et de la finesse du travail de l'artiste.

2006
 
 
 
 
 
 

Figuig, affiche pour les Chemins de fer algériens de l'Etat (in L'Algérie en affiches, par Béatrix Baconnier, confié par John Franklin, du C.D.H.A.)

Sources

Document transmis par Louis Salemme : extrait de Vidal-Bué Marion, L'Algérie et ses peintres

 

* Adh. n° 184 de Généalogie Algérie Maroc Tunisie