Archives "essentielles"

Denis Carrasco, président


 

De nos jours, la production administrative d'archives est exponentielle ! " Pour les archives d'État, nous conservons en deux à trois ans l'équivalent de ce que nous avons conservé pour douze siècles d'histoire " (Hervé Lemoine, directeur du service interministériel des Archives de France).

Pour faire face à ce problème, un rapport confidentiel du ministère de la Culture préconise de numériser les documents et détruire les originaux considérés comme " archives non essentielles ".

Jusqu'à ce jour, la numérisation avait pour but de préserver les archives de trop fréquentes manipulations et pas leur destruction ! Cette réduction d'archives, basée sur la notion " d'archives essentielles ", a mis en émoi les archivistes, historiens, généalogistes, etc. *

Cependant, n'oublions pas que, de tout temps, les archivistes ont été amenés à faire des choix pour la conservation de documents. Un exemple que nous regrettons est à découvrir dans les pages intérieures : la destruction des listes nominatives des recensements d'Algérie.

Certes, cette dématérialisation de documents offre deux avantages : l'alternative au stockage et la possibilité d'indexer pour un accès informatique direct aux données. En contre partie la numérisation pose de nouvelles questions : la pérennité des supports, le prix de l'informatique et des personnels spécialisés.

L'avenir nous dira quel est le système le mieux adapté à cette explosion documentaire !

En parlant d'avenir, je rappelle qu'après dix années de présidence, avec l'aide d'une équipe soudée et dévouée, nous avons grandi malgré les obstacles de notre temps : la généalogie " Internet ", où quelques clics vous offrent l'impression de bâtir vos arbres facilement, les sites commerciaux et... avec l'âge, la disparition de fidèles adhérents. Mon mandat arrive à terme en avril 2019 et, ne le renouvelant pas, je m'attacherai cette année au passage de témoin. Je forme le vœu que notre association trouve enfin un relais et pourquoi pas dans la génération de nos enfants.

Nous vous attendons nombreux pour échanger et partager lors de nos journées d'assemblée générale de fin mars.

Mars 2018

Pour plus de détails : " Archives essentielles "
 

   © Généalogie Algérie Maroc Tunisie. Reproduction interdite sans l'accord formel de l'association