Recherches en pays de Bade

Émile Agon de Lacontrie (commandant) *


 

Un renseignement obtenu de Nantes me mit sur la voie début 1986 ; et ainsi je sus de quelle pa-roisse étaient mes aïeux badois venus en Algérie. Ayant donc date et lieu de naissance sûrs, j'écrivis aux responsables paroissiaux catholique et protestant de Graben-Neudorf - 30 km nord de Karlsruhe.

Mes ascendants étant catholiques, le prêtre de la paroisse, sans que je le sache, fit suivre ma lettre à un chercheur (qui plus tard s'est avéré être un cousin éloigné). Or le hasard et la chance ont voulu que ce chercheur, ainsi que son père aient déjà étudié différentes paroisses de la région en question.

Quelques mois après, j'eus l'immense surprise de recevoir un document contenant les dates, lieux de ° x, + de mon ascendance jusqu'en 1700 (travail rémunéré). Les communes concernées sont : Graben, Neudorf, Hambrücken, Kirrlach, Wiesental, Weither, Forst.

Je résolus de me déplacer dans les différentes paroisses, où partout je fus bien accueilli, les différents secrétaires se mettant à ma disposition. Il faut bien entendu connaître l'allemand, le lire, lire éventuellement le gothique, et connaître un minimum de latin, car les actes anciens sont en latin.

A la cure de Graben-Neudorf, j'ai eu le loisir de rechercher les actes, de les photocopier (plus de 70) ; ainsi que dans d'autres paroisses. Ces recherches m'ont permis de rencontrer ainsi des petits cousins, dont le petit-neveu de ma bisaïeule. Les cousins m'ont offert un document : " 250 ans de la paroisse de Graben-Neudorf ". Un nota porte que les familles suivantes ont émigré en 1854 en Algérie : Koch, Lebel, Weick, Kirchgässner, Debattin, Heil, Siegel, Notheis, Schäffer, Decker, Bodenmüller, Böser, Müller, Dörfler, soit 112 paroissiens.

Ces noms sont retrouvés dans le Constantinois (Bône, Guelma). Tous étaient agriculteurs et la plupart pauvres. Ils ont dû être aidés au départ par leur commune. Les noms cités plus haut, et l'étude des actes paroissiaux me permettent de dire que presque tous étaient apparentés. Cependant, nombreux sont ceux qui sont restés à Graben-Neudorf et qui savent que certains de leurs parents avaient émigré en Algérie ; ce qui fait qu'une nombreuse parentèle existe encore là -bas et peut éventuellement aider le chercheur.

1990

* Adh. n°130 de Généalogie Algérie Maroc Tunisie